Dans notre Foi, c’est sa seule nourriture !

© Fotlia

Dans notre Foi, c’est sa seule nourriture !

« Madame, vous ne pouvez pas lui refuser ça, c’est sa seule nourriture ! ». C’est un prêtre qui a ainsi vivement interpellé Anne, maman de Madeleine. Madeleine est polyhandicapée, elle est totalement dépendante pour tous les gestes de la vie. Son corps est tout mou, au point qu’il doit être maintenu dans une coque. Sans parole, elle n’a aucune relation apparente, juste ses grands yeux ouverts, qui semblent ne pas regarder, mais qui révèlent quelque chose de sa vie intérieure.

Grosse épreuve pour cette famille que ce lourd handicap ! Madeleine a plus de 7 ans quand Anne décide de s’inscrire avec elle à un pèlerinage à Medjugorje. Elle espère y trouver un peu de force pour affronter les difficultés de la vie avec sa fille.

Au cours du pèlerinage, un certain nombre d’enfants s’apprêtent à faire leur première communion. Le prêtre qui les prépare aperçoit Madeleine. « Et Madeleine ? demande-t-il- elle n’a pas fait sa première communion ? ». Et Anne de s’entendre répondre spontanément « Oh non, vous savez, on a le temps, elle ne demande rien ». C’est alors donc que la réponse jaillit : « Vous ne pouvez pas lui refuser ça, c’est sa seule nourriture ! ».

Et tout à coup Anne de réaliser que certes, Madeleine ne demande jamais rien, mais dit-elle « ce n’est pas pour autant que je ne lui donne pas la soupe, que je ne la lave pas, que je ne prends pas soin d’elle ». Elle ajoute : « elle qui ne peut rien faire, toute sa vie est intérieure, alors oui, l’Eucharistie est sa seule nourriture ». Madeleine a reçu donc pour la première fois le Corps du Christ des mains de ce prêtre avec les autres enfants, et depuis lors a pu communier à chaque messe.

Benoit XVI, lors du synode sur l’Eucharistie, au sujet des enfants portant un lourd handicap mental, avait eu ces mots : « ils reçoivent l'Eucharistie dans la foi également de leur famille ou de la communauté qui les accompagne. » Madeleine a pu recevoir l’Eucharistie dans la foi de ce prêtre prophétique, puis de celle de sa maman et de sa famille, mais aussi celle de sa paroisse ou encore de la communauté Foi et Lumière à laquelle elles appartiennent.

Une invitation pour chacun de nous à regarder si dans nos assemblées ou autour de nous, il n’y a pas des personnes qui sont privées bien malgré elles de cette seule nourriture dont elles ont tellement besoin, …dans notre foi !

Philippe de Lachapelle sur Radio Notre Dame