Votre don en action

© DR

Votre don en action

Grâce à la générosité de nos donateurs, la Fondation OCH a pu apporter en 2018 son soutien à 29 projets en faveur des personnes handicapées et de leurs proches

Création d’écoles inclusives, de lieux de vie chrétiens ou d’espaces voués au partage et à la convivialité... les projets soutenus grâce à vous par l'OCH sont multiples. Mais tous ont en commun la volonté d’apporter une réponse durable aux besoins des plus fragiles. 

Parmi ces projets, la construction d’une maison de répit pour les enfants autistes vient d’être achevée près d’Amiens, dans la Somme.

Cette maison SATED adaptés au handicap et aux besoins de certaines enfants autistes offre un cadre sécurisant et rassurant pour les jeunes enfants autistes.

Elle comprends notamment : une salle de restauration, des chambres de 2 lits dont 1 adapté au handicap (PMR), des salles de bain adaptés, des dortoires pour les animateurs, une cuisine toute équipée, une salle d'activité ainsi qu'un jardin clos et sécurisé. Elle peut accueillir 10 enfants et 13 accompagnants. 

Les enfants peuvent désormais profiter de courts séjours de loisirs et de découverte dans un lieu spécialement aménagé pour eux, tandis que leurs parents s’offrent un précieux répit.

Un immense MERCI pour votre générosité !

Pour faire un don à la Fondation OCH et nous aider à poursuivre notre mission auprès des personnes malades ou handicapées, cliquez ici.

Dans la maison, chaque animateur bénévole est en charge du bien-être d’un enfant. Et cet enfant rend au centuple ce qui lui est donné, à travers ses sourires, ses abandons, son affection...

La SATED est ainsi une véritable école de la vie fragile pour les 50 jeunes qui encadrent nos enfants pendant l’année. 

Ces expériences humaines changent le regard de ces personnes sur le handicap et leur montre combien cette relation est enrichissante. 

Merci encore pour votre aide exceptionnelle... 

Que vive longtemps cette association au service des familles, tellement seules et démunies devant le handicap de l’autisme.

Jean-Pierre, un papa