Jean Vanier, prophète de notre temps

© Caroline De La Goutte

Jean Vanier, prophète de notre temps

En 1964, quand Jean Vanier s’est installé avec deux personnes handicapées mentales dans une petite maison de l’Oise, personne ne pouvait deviner alors la dimension prophétique de l’Arche. Des milliers de personnes partout dans le monde ont pu vivre à sa suite cette expérience de rencontre avec la personne handicapée, et leur vie en a été changée.

Ce faisant, il s’inscrivait dans la même inspiration qui avait conduit Marie-Hélène Mathieu à créer, en 1963, l’Office chrétien des personnes handicapées. Dès 1968, la revue Ombres et Lumière publiait une « lettre de Jean Vanier, directeur d’établissement, à des parents ». Et la même année, Jean Vanier prenait la parole au cours d’une des soirées organisées par l’OCH, ce qu’il fera ensuite sans discontinuer jusqu’en 2017.

Dès 1971, grâce à l’action conjointe de Jean Vanier et de Marie-Hélène Mathieu, sont nées les communautés Foi et Lumière, source de consolation pour les parents de personnes handicapées mentales qui souffrent du rejet de leur enfant. Dans la société et dans l’Eglise, le voici considéré, accueilli, remercié pour ce qu'il est, pour ses dons et ses talents.

Dans la foulée de ces fondations, un grand nombre de mouvements ou d'associations se sont inspiré de ce don du pauvre : A Bras Ouverts, Simon de Cyrène, l'APA, Lazare, ... et bien d’autres initiatives de par le monde.

« Tout homme est une histoire sacrée » : cette vision de l’homme, quelle que soit sa fragilité, est au cœur du message de Jean Vanier. La vulnérabilité n’est plus une tare, mais une dimension essentielle de la personne qui nous rend dépendant de l’autre, de notre frère, qui nous fait crier vers Jésus et son Père. L’enjeu n’est plus de faire du bien au pauvre, mais de se laisser transformer par lui et avec lui d’entrer dans la béatitude : « Heureux les pauvres, le Royaume des cieux est à eux ».

On peut regretter l’ombre portée ces dernières années par le scandale qui touche le Père Thomas Philippe, son compagnon de route et son guide spirituel pendant de longues années.

C’est bien un prophète de notre temps qui nous a quittés : Jean Vanier aura marqué notre époque en l'invitant à sortir des tyrannies de la performance et de la normalité, et à prendre le chemin de la paix.

Philippe de Lachapelle, directeur de la Fondation OCH

NB : Les obsèques de seront célébrées à Trosly-Breuil le jeudi 16 mai à 14h. Le désir de Jean Vanier de préserver une certaine intimité et les questions de logistique nécessitent de limiter le nombre de participants. Seuls ceux qui auront reçu une invitation personnelle pourront y assister. Pour que chacun puisse s’y associer, la cérémonie sera filmée et diffusée en direct sur la télévision française KTO.