Etre regardée

Soizic : Mon handicap est physique, je contrôle mal mes gestes. Je ne supporte plus le regard des autres.

Du fait de votre handicap visible, vous sentez se poser sur vous des regards qui vous pèsent parce que vous les ressentez peut-être comme curieux, voire gênés ou hostiles. J’imagine que vous auriez plutôt envie de regards qui vous accueillent dans toute votre personne.

Le regard est une première forme de communication avec l’autre, ne plus être regardé serait une souffrance bien plus grande. Le regard véhicule un message pas forcément évident à décoder : pouvez-vous le voir comme une interrogation suscitée par l’inconnu ou la différence. C’est pourquoi j’ai envie de vous inviter à vous « faire connaitre » ! Lorsque ces regards sont ceux de personnes que vous côtoyez régulièrement, pouvez-vous trouver l’occasion de partager quelques mots pour créer un pont ? Et lorsque ces regards sont posés sur vous par des inconnus, pourriez-vous continuer de les surprendre par un sourire qui en invite un autre, en réponse ?

Dans cette difficulté, vous n’êtes pas seul. Parmi ses missions, l’OCH a à cœur de témoigner que la valeur d’une personne ne dépend pas du regard des autres et que tous nous avons la même dignité quelle que soit notre situation. Votre message rejoint les témoignages que j’ai entendus de participants aux dernières journées des personnes handicapées moteurs. Ces journées d’échanges et de réflexion que l’OCH organise sont l’occasion pour les personnes de partager ce qu’elles vivent d’heureux et de difficile, de se sentir comprises, rejointes et de créer du lien. Alors pourquoi ne pas nous rejoindre ? La prochaine rencontre a lieu le 9 juin prochain.