Rendez-vous famille

Journée des mamans

Maman d'un enfant handicapé

"Aujourd'hui : ma vie, mes envies " : c'est le thème de cette journée proposée à toutes les mamans qui ont un fils, une fille malade ou handicapée.  

Au programme : intervention d'un témoin, groupe de partage entre mamans, ateliers animés par des professionnels et ateliers détentes.

Horaires : entre 9h et 18h selon les villes

Coût de la journée : 30 € (repas inclus)

Si vous vous inscrivez par courrier, merci de retourner votre bulletin d'inscription et votre chèque au contact de la ville concernée (voir la liste ci-dessous). Exemple : Vous vous inscrivez à la journée de Versailles, vous renvoyez votre bulletin d'inscription directement à Isabelle Schurr, contact de Versailles. 

Télécharger le dépliant

Contact national : maman@och.fr ou 01 53 69 44 30

 

 

Cette journée des mamans aura lieu :

- Le samedi 11 mars 2017
 
à VERSAILLES > S'inscrire en ligne ici
contact : Isabelle Schurr
adresse du contact  : 6 allée de l'Alliance / 78000 Versailles
téléphone : 06.18.29.69.26

- Le jeudi 16 mars 2017
 
contact : Florence Dansette 
adresse du contact : 19 rue Albert Prouvost / 59700 Marcq en Barseul
téléphone : 06.60.74.23.98

- Le samedi 25 mars 2017
 
contact : Sylvie Pigé
adresse du contact : 46-48 rue Saint Jean / 21270 Pontalier sur Saone
téléphone : 06.52.29.35.18

- Le jeudi 18 mai 2017
 
à BORDEAUX : > S'inscrire en ligne ici
contact : Kareen Delesalle
adresse du contact : 21 rue du parc, 33200 Bordeaux
téléphone : 06.26.72.11.96
 
contact : Marie-Jeanne Rohan
adresse du contact : 29 avenue Limburg, 69110 Ste Foy Les Lyon
téléphone : 04.78.59.09.35
 
contact : Anne Cronier
adresse du contact : 6 rue du Commandant Charcot, 44340 Bouguenais
téléphone : 06.52.12.48.98
 
contact : Mireille Paul-Petit
adresse du contact : Fondation OCH, 90 avenue de Suffren, 75015 Paris
téléphone : 01.53.69.44.30
 
contact : Laurence Fouilland
adresse du contact : 14 rue de la Paderne, 31170 Tournefeuille
téléphone : 05.61.07.04.66

- Le samedi 20 mai 2017
 
contact : Claire Matter
adresse du contact : Le Rimlishof, 3 rue du Rimlishof, 68350 BUHL
téléphone : 07.81.45.99.34

 

« Tu devrais penser à toi ! » combien de fois ai-je entendu cette injonction ?  Chaque fois je clos en vitesse la conversation avec un demi-acquiescement pour fuir ce débat trop douloureux.  Faut-il que les gens soient si loin de ma réalité quotidienne pour qu’ils ne voient pas que l’urgence n’est pas de penser à mon bien être mais de faire tenir, jours après jours, nuits après nuits, un semblant de vie familiale ? Mes envies n’ont pas d’importance devant ma volonté de bien faire, d’aider mon enfant handicapé, d’organiser au mieux les activités de chacun, de tenir la maison  ou d’aider pour les devoirs. D’ailleurs quand j’ai voulu suivre une formation à ma paroisse un soir par mois, j’ai dû abandonner car cela générait trop d’angoisse et de stress pour tout le monde. Bien sûr je travaille mais l’idée de prendre plus de responsabilités ou de changer de poste me tétanise et je m’interdis d’y penser tant l’investissement en énergie à la maison me fait peur. Tout changement me parait une montagne !

Pourtant je sens bien que l’équilibre que j’ai obtenu au prix de tant d’efforts  ne durera pas. D’abord parce que les enfants grandissent et que leurs besoins évoluent et puis, même si je trouve dans cette vie intense un moyen d’exister,  je ne voudrais pas en faire un prétexte pour  ne pas « devenir qui je suis ». 

Vais-je reprendre à zéro mes rêves d’autrefois ou mes projets enfouis ? Je ne suis plus la même car la vie et les épreuves m’ont transformée.  J’ai plus de contraintes aujourd’hui bien sûr mais j’ai tant appris de mes rencontres improbables à cause de ma situation de maman seule avec  tous mes jeunes enfants et le handicap de Paul.

 J’ai besoin de prendre du temps toute seule pour réfléchir et discerner mes véritables aspirations  et j’ai besoin sans doute d’un temps d’échange avec quelqu’un de confiance aussi. Cela va me demander de la volonté et du courage pour organiser et prendre ces temps  nécessaires. 

Mais la vie m’a appris que j’ai plus de ressources que ce que je crois, qu’il y a autour de moi des personnes incroyables pour m’écouter et m’épauler. Le handicap n’est pas toute ma vie. Il en fait partie, il m’a façonnée d’une certaine manière. Je le déteste et je le remercie à la fois. Mais avec l’aide de Dieu je pourrais peut être  remettre en route des projets qui me tiennent à cœur.

Marie-Amélie Saunier de Cazenave