Télévision

Dans ma tête

Mélina

Cette web-série donne la parole à de jeunes adultes concernée par les troubles psychiques, offrant un vrai message d’espoir.

Bien que la parole se libère petit à petit, il est encore difficile de vivre avec un trouble psychique et d’en parler sans fard. La web série documentaire « Dans ma tête » se donne justement comme objectif de donner la parole à de jeunes adultes concernés.

Lancée en 2019, cette mini-série (chaque épisode dure moins de 10 minutes) a inauguré, ce mois d’avril, une deuxième saison. Excepté l’histoire de Ludivine avec son trouble de la personnalité borderline – dont le développement est fortement lié au confinement – et de Mélina, touchée par l’anorexie boulimie, les portraits de cette édition ne traitent pas tous proprement dit de la maladie mentale mais, plus généralement, des addictions.

Néanmoins, la démarche reste constructive. Face caméra, avec sobriété et dans un environnement qui leur est familier, ces jeunes adultes osent mettre des mots sur leurs souffrances, sans tabou, et évoquer l’itinéraire qui les a sortis de l’impasse. Car malgré de longues années d’errance, tous témoignent que « vivre avec » est possible, offrant un vrai message d’espoir à ceux qui peuvent être concernés et à leurs proches.

L’occasion de redécouvrir les portraits de la saison 1, toujours disponibles sur la plateforme, qui aborde notamment la schizophrénie et la bipolarité.

Guillemette de Préval, ombresetlumiere.fr – 3 mai 2021.

En replay sur France.tv Slach.

Partager