Grands-parents d'un enfant trisomique, ça s'apprend ?

Bernard : Mon épouse et moi avons 8 petits enfants en pleine forme. Un neuvième vient de naître il y a un mois. Il est trisomique. Nous sommes sous le choc. Nous ne savons pas comment aider nos enfants.

L’arrivée d’un enfant handicapé dans une famille est souvent perçue comme un tsunami pour les parents mais aussi pour les grands-parents qui ne veulent pas que leurs enfants et leurs petits-enfants souffrent. Votre réaction est bien normale. Prenez le temps d’accueillir vos réactions et émotions et de vous écouter entre époux, vous serez alors plus disponibles pour vos enfants.

Dans un premier temps, vos enfants ont surtout besoin de sentir votre amour pour eux et pour ce neuvième petit-enfant qui porte certainement déjà un prénom. N’hésitez pas à demander à vos enfants ce dont ils ont besoin, à les écouter. Leurs besoins vont changer : une écoute aimante aujourd’hui, un temps de vacances demain ? Soyez présents mais pas pesants. Votre attitude ne doit pas être très différente d’avec vos autres petits-enfants. Vos enfants vont apprendre à être parents d’un enfant handicapé et vous allez pouvoir les accompagner sans trop de conseils, sans jugement. Ce neuvième petit-enfant va vous apprendre aussi à être en relation avec lui. C’est un bébé trisomique mais peut-être aussi en forme capable de grandir à son rythme. Faites confiance à ce bébé, à ses compétences, à ses parents et à vous.

L’OCH organise une journée pour les grands-parents (samedi 10 novembre 2018), n’hésitez pas à venir partager leur expérience. Et si vous souhaitez des renseignements sur la trisomie appelez le service « Ecoute-Conseil » ou demandez la revue « Ombres et Lumière » sur ce sujet.