handicapé mental et parrain ?

Célestine : Des enfants d’amis viennent d’avoir leur 3ème enfant et souhaitent solliciter notre fils de 25 ans, Colin, qui est trisomique, comme parrain. Cela m’inquiète, car je ne suis pas sûre qu’ils soient conscients de ses difficultés ….

Ces jeunes parents font un beau cadeau de confiance à votre fils en lui faisant cette demande. J’entends que vous craignez qu’ils ne soient un jour déçus de ce choix …. Il me semble important que vous ayez un échange ensemble en étant claire avec eux sur les limites de Colin, en leur exprimant ce qui sera possible pour lui et ce qu’il ne pourra faire. Et que ces jeunes parents puissent aussi dire leurs attentes sur le parrainage. Ils ne doivent pas choisir Colin parce qu’il est trisomique, mais le choisir parce qu’ils sentent que Colin fera un bon parrain.

Deux critères peuvent aider dans le discernement pour y répondre :

  • Il importe que Colin ait une vie spirituelle, qu’il puisse prier pour son filleul
  • Qu’il comprenne la responsabilité qui sera la sienne dans ce rôle de parrain

(Il ne sera pas seul dans cette tâche, la marraine sera également un bon soutien !)

Il me semble que cette demande vous concerne aussi, car de fait, vous allez vous engager aux côtés de Colin dans cette belle responsabilité, afin de l’aider à être un parrain fidèle. Echanger avec lui sur ce que cela veut dire sera déjà le premier accompagnement lorsque la décision des parents sera prise.

Quel cadeau pour Colin, mais aussi quel cadeau pour leur enfant qui va découvrir de près le large cœur des personnes trisomiques !