Un pas de biais

Le cirque du soleil

un petit garçon dans une piscine gonflable
© Istock.

Il paraît que les vacances d’été sont un temps de ressourcement, de repos bienfaisant. Avant de partir, on imagine déjà les roucoulements d’oiseaux à l’ombre des grands arbres et le gai babil d’enfants sages sur une plage de sable doré.

Il se trouve que cet été fut de nouveau caniculaire. Il se trouve que cet été, douleurs et pesanteur du handicap n’ont pas disparu. J’ai vécu une partie de ce temps de vacances en compagnie d’un petit garçon atteint lui aussi d’un handicap moteur, qui le contraint à porter de lourdes attelles la nuit. Dure épreuve que de rester immobile pendant un temps qui paraît infini, encastré dans cet appareillage rigide, pour des raisons qui échappent peut-être un peu à un enfant de cinq ans…

Mais c’est sans compter l’apparition, au matin, dans un coin du jardin, d’une petite piscine à boudins ! La fée-marraine de Cendrillon n’aurait pas fait mieux. Quel bonheur, après les efforts inexorablement requis par le handicap, de se retrouver ensemble en apesanteur (certes relative !), d’oublier un peu les douleurs, pour reproduire en live et en duo les numéros du cirque du Soleil (c’est tout comme) et de projeter dans le ciel, à coups de pistolets à eaux, les fontaines du château de Versailles… Quel bonheur surtout, de voir le sourire éclatant de mon jeune compagnon, heureux de pouvoir me montrer les progrès accomplis grâce au long travail de kiné de l’année, avant de repartir d’un plouf à la chasse au trésor des mers.

Le handicap ne disparaît pas en vacances. Mais il y a des moments de complicité qui le transfigurent. De retour chez moi, en déployant mes souvenirs, c’est un sourire lumineux qui m’apparaît et ce visage heureux qui trace comme un sillage : me voilà invitée par cet enfant à plonger dans le présent sans attendre, parce que même rugueux, même fragile, le bonheur est là, prêt à jaillir.

Cécile Gandon, ombresetlumiere.fr – 31 août 2020

Porteuse d’un handicap moteur, Cécile Gandon travaille dans l’associatif. Elle est l’auteur de « Timéo et sa drôle de famille » (Téqui).

Partager