Ma collègue est maman d'un enfant handicapé

Ariane : Une collègue de boulot a un jeune enfant handicapé, elle semble très seule et sans aide, que peut-on lui proposer ?

Merci de vous soucier de votre collègue. Votre prévenance est déjà une aide. N’hésitez pas à lui demander de ses nouvelles puis à écouter ce dont elle aurait besoin : du temps pour elle ? de l’aide pour son enfant ou pour gérer le quotidien ? rencontrer d’autres familles ? connaitre ses droits ? … les besoins diffèrent d’une personne à l’autre et selon les périodes de la vie.

De nombreuses mamans d’enfant handicapé n’osent pas demander de l’aide et ne savent pas à qui s’adresser, invitez là à nous contacter pour que nous l’informions de ce qui existe pour alléger son quotidien :  Aide à domicile, accueil temporaire, aménagement du temps de travail, aide aux transport …

Son enfant est jeune. Avec quels professionnels avance-t-elle ? Est-elle entourée de personnes de confiance ? Encouragez là à rencontrer des associations ou des personnes de compétence concernées par le handicap de son enfant.

Vous parlez de sa solitude. Il est vrai que le handicap bouleverse les relations familiales et amicales. Certains amis peuvent se montrer très distants. Et le repli sur soi ou l’oubli de soi sont des réaction fréquentes. Echanger avec d’autres mamans concernées par le handicap peut-être une idée pour ne pas rester seule et être comprise. Vous pouvez lui parler des « cœur de maman » (petits groupes de mamans qui se retrouvent une fois par mois) ou de la journée des mamans qu’organise l’OCH. C’est une journée pour prendre soin de soi, rencontrer et échanger.

Votre fidélité et votre bienveillance seront des cadeaux pour elle. Demandez-lui régulièrement des nouvelles (d’elle !). Ne vous découragez pas si elle ne répond pas à vos propositions d’entraide car en lui permettant de déposer ce qu’elle vit, elle avancera. Merci pour elle.