Médiathèque

Chronique Radio

Le handicap, valeur ajoutée pour l’entreprise

Elles sont parties un an, en France et dans le monde, rencontrer quarante acteurs qui placent le handicap au cœur de leur entreprise. Elles ? Ce sont Laure d’Harcourt et Léa Hardouin. Elles étaient toutes deux en master, l’une à l’EDHEC, l’autre à Science po. Constatant le taux de chômage deux fois supérieur à la moyenne chez les personnes handicapées, elles se sont demandé si les managers savaient valoriser tous les talents. Car elles, qui côtoyaient des personnes handicapées dans une association, découvraient toujours plus les talents de leurs amis porteurs d’un handicap !

De la France à la Colombie en passant par l’Equateur, et l’Allemagne, elles ont rencontré des entrepreneurs les plus divers, qui tous leur ont fait découvrir combien la personne handicapée peut être source de vitalité pour l’entreprise. Elles en ont rendu compte dans des vidéos sur leur site projetpremierpas.com. Trois axes forts les ont frappées, qui leur semblent communs à tous, et qui devraient intéresser tout entrepreneur :

En premier, le handicap est une valeur ajoutée pour l’entreprise. De leur handicap, les personnes concernées tirent des compétences qui sont une force pour différents corps de métiers. « Les entreprises qui savent faire de ces compétences singulières une valeur ajoutée dans leurs métiers peuvent ainsi se différencier de leurs concurrents » constatent-elles.

Ensuite, le handicap est un facteur d’agilité face aux évolutions, notamment par un management attentif à la situation de chacun, qui conduit à une très grande capacité d’adaptation. Dans un environnement mouvant comme le nôtre, on en a tellement besoin !

Enfin, le handicap est un levier d’innovation. Par exemple beaucoup de startups qui développent des produits innovants spécifiques pour personnes handicapées, découvrent rapidement qu’ils répondent à des besoins de la société beaucoup plus vastes. Et leur marché décolle !

Cerise sur le gâteau : elles ont constaté que ces entrepreneurs travaillant avec des personnes handicapées s’inscrivent tous dans une sorte de cercle vertueux de la gestion de l’entreprise. Ils sont notamment particulièrement attentifs à l’impact écologique. Un point qui ne devrait pas nous laisser indifférent en cette période de transition écologique !

Philippe de Lachapelle sur Radio Notre Dame