Médiathèque

Chronique Radio

Bonne décennie Laudato Si

2015… Cinq ans déjà que le Pape François nous offrait Laudato Si, pour « la sauvegarde de la maison commune » selon ses termes ! Cinq ans pour reconnaitre la richesse de ce texte qui est devenu une référence pour tous, même ceux qui ne partagent pas l’entièreté de ses propositions. Cinq ans pour prendre la mesure de la conversion à laquelle nous sommes invités dans tous les plans de notre vie, car « tout est lié ». C’est le fil rouge de cette encyclique qui parle « d’écologie intégrale ».

Un peu partout, des signes invitent à cette conversion, des signes douloureux, climatiques, sociaux, sociétaux, écologiques, … On en entend parler tous les jours dans les médias. Un peu partout aussi des signes d’espérance nous sont donnés, dont on parle moins, hélas, des initiatives qui montrent des chemins possibles. Une certitude, nous devons nous y engager résolument, individuellement et collectivement. C’est l’invitation que nous ont adressée à Lourdes les évêques de France en novembre dernier en faisant de l’écologie intégrale une priorité pastorale des prochaines années.

Le Pape nous en donne le chemin dans Laudato Si : plus de lien, de gratuité, de communion ; consentir à nos limites, à notre interdépendance ; accueillir la créativité et l’enthousiasme que provoque cette conversion, … Ce sont ses mots clefs qu’il nous donne. Ces mots, les personnes handicapées les connaissent bien. Elles connaissent leurs limites, elles sont habituées à être en dépendance, elles nous invitent à des liens de communion fondés sur la gratuité, à entrer dans une intelligence créatrice de la fragilité, celle de la personne, celle de la planète.

Nous pouvons nous mettre en confiance à leur école pour vivre cette conversion écologique. Avec elles, « on invente de nouvelles manières de vivre ensemble qui sont sources de joie », pour reprendre les mots du pape François. Cette joie profonde, c’est elle que nous cherchons parfois si confusément et insatiablement dans toutes les fausses richesses que nous pouvons acquérir. Alors, moins de biens, plus de liens !

Chers amis, bonne année 2020 bien sûr ! Mais pour aller un peu plus loin, j’ai envie de vous lancer « bonne nouvelle décennie Laudato Si ». Une décennie pleine de joie profonde, la joie des plus fragiles, la joie de l’Evangile.

Philippe de Lachapelle