Edito
Urgence de la consolation
Je croise souvent dans ma ville un sans-abri qui longtemps a erré dans la rue en compagnie d’un compagnon de galère, jusqu’à la mort de ce dernier l’an passé. Depuis, l’homme est souvent seul et l’air abattu.

Edito
L’après, c’est maintenant !
Depuis le confinement, on nous parle beaucoup du « monde d’après » : après la réclusion chez soi, après la pandémie… Et chacun d’édicter selon ses vues un monde idéal, une projection vers un avenir meilleur.
Edito
Du répit !
A l’heure où j’écris ces lignes, la vague épidémique semble bien derrière nous, et c’est heureux, pour notre liberté, pour nos relations, pour la vie même.

Partager