Soin de la nature, soin des hommes

Crédits photo : Adobe Stock

Il y a quelques temps, je me baladais sur un chemin des douaniers bretons. La balade était agréable. Je m’émerveillais de la nature avec ses jardins d’un côté et la mer de l’autre quand tout d’un coup, mon regard a été attiré par un vieil arbre fatigué dont une grosse branche passait au-dessus du chemin et ne tenait plus que par un câble et 2 étais. J’ai immédiatement pensé à la mairie qui avait pris soin de cet arbre, le temps qu’elle avait dû passer pour décider du sort de cette branche qui empêchait le passage des promeneurs. Aujourd’hui, ils peuvent passer sous la branche entre les deux étais. C’est une belle façon d’honorer cet arbre ancien que de le laisser prendre une grande place. J’ai été traversée par l’étonnement et la joie. L’étonnement parce qu’il aurait sans doute été plus simple de couper cette branche et de s’en débarrasser. La joie parce que la créativité et l’énergie d’hommes ont vaincu la facilité. Les témoignages de protection de la nature sont une bonne nouvelle.

Cette balade bretonne a eu lieu alors que les Britanniques vivaient le décès de la Reine Elisabeth. J’ai été très sensible à cette période de deuil national laissant à chacun la possibilité d’honorer sa reine, et d’avancer sur son chemin personnel de deuil. 10 jours pour exprimer sa reconnaissance, pour honorer son défunt.  

Bruno : Quel lien faites-vous entre ces deux épisodes ?

Ces deux évènements faisaient écho en moi, avec les déclarations récentes du gouvernement français qui réouvre le débat sur l’euthanasie en insistant sur le droit à mourir dans la dignité. Cela m’inquiète car je crois, que le gouvernement pense comme le philosophe Jean-Yves Goffi, (qui écrit dans Penser l’euthanasie), je cite : (que) « l’euthanasie est l’ultime expression d’une vertu de solidarité et de compassion face à la fragilité humaine et à la souffrance de l’individu ».  

Je ne vous cache pas, Bruno, que je suis habitée par un étrange sentiment, une grande perplexité. Cette capacité à développer des trésors d’énergie pour prendre soin d’un arbre et le laisser vieillir me réjouit, ainsi que de voir que les promeneurs acceptent de se laisser déranger par une branche qui les obligent à s’abaisser. Les nombreux témoignages des Britanniques heureux d’honorer leur Reine décédée, voulant exprimer leur respect pour cette vie donnée jusqu’au bout en faisant des heures de queue devant son cercueil, m’émerveille également. Cela me rappelle les mots du pape François qui nous exhortait en avril dernier lors d’une audience générale d’« honorer nos ainés, en les aimant d’une autre façon, en leur rendant visite … » car disait-il, « en les déshonorant, on se déshonore soi-même ». J’aimerai que ces deux exemples éclairent le futur débat car, comme le disait le concile Vatican II : « lorsque l’homme cultive la terre et qu’il prend part à la vie des groupes sociaux, il réalise le plan de Dieu, manifesté au commencement des temps, de dominer la terre et d’achever la création, et il se cultive lui-même. En même temps, il obéit au grand commandement du Christ de se dépenser au service de ses frères ».  

Je souhaite que nous réalisions ensemble le plan de Dieu en prenant soin de la terre et des hommes, en développant nos trésors de créativité, en redécouvrant ce qu’est « honorer » et que nous regardions nos ainés devenus fragiles, comme cet arbre qui vieillit dignement et qui glorifie la nature par sa présence. 

Florence Gros sur RCF – 03 octobre 2022

Ces propositions pourraient vous intéresser

BlackFriday, Le Comptoir Religieux reverse 5% de ses bénéfices à notre fondation !
Aujourd’hui, 25 novembre 2022, jour du Black Friday, pour aller plus loin encore dans leur démarche responsable et en cette […]
Les mots comme un baume : revivez ce moment !
Le pouvoir de l'écriture sur un quotidien marqué par le handicap
Voile, sport et fragilité
La route du Rhum a permis aux mondes de la voile et du handicap de se retrouver.
L’Emploi des personnes en situation de handicap
A quand le plein emploi des personnes handicapées ?
Recrutement d’un service civique
SPOILER ALERT : En 2023, la Fondation OCH fête ses 60 ans, et on vous concocte un projet particulier 😁 […]
FACE A LA PENURIE
Si la pénurie d'énergie préoccupe les esprits, la pénurie de personnel dans le secteur des soins menace les plus fragiles
La puissance des mots
En posant les mots de la faiblesse, elles rejoignent les gens dans leur faiblesse
« J’AIME LA VIE » : la Vie, la Joie, la Toussaint
"Moi, j'ai le cerveau en forme de joie"
RECRUTEMENT : Rédacteur en chef de la revue Ombres & Lumière
 (H/F) – Plein temps ; possibilité 4/5ème. Poste basé à Paris 15e, à pourvoir avant le 1er janvier 2023. Si vous […]
Les mots comme un baume
Conférence rencontre avec Marie-Amélie Saunier et Cécile Gandon Deux auteures face au handicap Mercredi 9 novembre à 20h Marie-Amélie Saunier […]
Des lapins, cochons d’Inde et gallinacées à l’école du Sacré Cœur de Hautmont
La Fondation OCH a financé l’intervention d’une association de médiation animale au sein de l’école du Sacré Cœur à Hautmont […]
Retour en images de la Rando des pères 2022
80 pères d’une personne malade ou handicapée se sont retrouvés le samedi 08 octobre dans 08 départements de France : […]
LES GRANDS-PARENTS
"Le ciel m'est tombé sur la tête, ma fille attend un enfant handicapé"
Face au handicap, quelle créativité ?
La créativité peut dépasser le handicap
Et après moi ?
"Qui s'occupera de mon enfant handicapé ou malade, quand je ne le pourrai plus?"
Tous en Ciel démarre le 11 octobre
Un parcours pour se préparer à la Toussaint et en récolter les fruits.
Vie affective et sexuelle de son enfant : première session le 11 octobre
Le 11 octobre 2022 démarre une session (en visio ou en présentiel) de formation pour les parents visant à accompagner […]
Paternité et fragilité
Comment les pères vivent-ils le handicap de leurs enfants ?
Accompagner la vie affective et sexuelle de son enfant
Comment accompagner notre enfant handicapé dans sa vie affective et sexuelle ?
Entrer dans la vie étudiante
2% des étudiants sont porteurs d'un handicap ou de troubles psychiques, soit un total de 40.000 étudiants.
En couple, solidaires
Jean et Léa m’ont envoyé par courriel, une photo de leur dernier week-end. Ils sont tout sourire. Et un petit […]
Conférence : maladie psychique, le chemin du rétablissement (mardi 20h35 sur KTO)
Table-ronde organisée le 6 avril dernier par la Fondation OCH, en partenariat avec le Clubhouse de Lyon et l’association Relais […]
Et si on jouait ?
Même s’ils ne sont pas forcément pensés pour les personnes avec un handicap, les jeux sont sources de croissance, d’épanouissement, […]
Plus grand que soi
Ce documentaire, diffusé ce mercredi 20 octobre, met en lumière avec délicatesse le quotidien difficile des jeunes aidants qui accompagnent, […]
La naissance d’une vocation
Mon épouse Caroline m’a fait découvrir un petit film d’animation espagnol de 10 minutes qui m’a profondément ému, car il […]

Partager