Dieu me voit normal

enfant né avec un handicap mental léger
© Adobe stock

Paul a une vie difficile. Né avec un handicap mental léger, il a eu un grave accident dont il a gardé de lourdes séquelles. Son corps est déformé, ses fonctions ralenties. Et puis c’est sans parler des troubles cognitifs et psychiques dont il souffre. Perte de mémoire, parfois beaucoup de confusion. Oui, la vie de Paul est difficile. Il vit dans un gros établissement médicalisé de l’ouest de la France. Il participe régulièrement aux réunions que l’aumônerie organise. Il aime ces moments de partage et de prière, il ne manque jamais une Eucharistie. Un jour, il croise dans les couloirs Mathilde, la responsable de l’aumônerie.

Il n’est pas en forme ce jour-là, ça se voit sur son visage. « J’ai honte, je suis tout tordu, tout de travers – lâche-t-il – mais qu’est-ce qu’il pense de moi, le Bon Dieu ? ». Mathilde est perplexe, ne sait quoi répondre, se sent prise par le temps, déjà en retard pour une réunion. « Qu’en penses-tu ? » – lui demande-t-elle en guise de réponse. Le visage de Paul est grave, la réponse se fait attendre, et soudain il s’éclaire d’un sourire : « Je crois qu’il me voit normal ». Oui, Paul, je comprends ce que vous voulez dire par cette formule « le Bon Dieu me voit normal ». Vous savez que le Bon Dieu ne nous regarde pas avec nos catégories. Il voit nos cœurs profonds, il voit nos personnes, il voit la beauté de chacun, parce qu’il voit en chacun de nous la beauté de la personne faite à son image. Paul, vous êtes à l’image de Dieu, comme chacun d’entre nous sur cette terre. Même tout tordu, même tout de travers, la beauté de notre personne, la beauté de notre cœur profond ne sont en rien affectées, en rien ! Si Dieu connait la beauté de votre personne, il n’ignore pas pour autant vos souffrances, vos épreuves.

Au contraire. « Venez à moi vous tous qui ployez sous le fardeau, et moi, je vous procurerai le repos ». C’est Jésus qui nous dit cela dans l’Evangile de Mathieu. Jésus n’aime pas nos handicaps, nos blessures. On voit bien qu’il ne cesse de guérir les personnes malades ou handicapées qu’il rencontre. Mais il aime ceux qui se savent tordus, tout de travers, fragiles, exclus. Il les aime tellement qu’il se fait l’un d’entre eux, au point d’en mourir sur la Croix. C’est dans cette extrême fragilité que Dieu le Père vient le relever et l’exalter. C’est dans nos failles que Jésus vient faire sa demeure, pour nous aimer et nous relever. Dieu nous voit « normal » non pas malgré nos failles, mais dans nos failles. Merci, Paul, de nous le rappeler.

Philippe de Lachapelle sur Radio Notre Dame

Ces propositions pourraient vous intéresser

Voile, sport et fragilité
La route du Rhum a permis aux mondes de la voile et du handicap de se retrouver.
Papa, mon handicap et moi
Un spectacle musical de Maxime Pawlak, qui retrace l'itinéraire d'une famille face à l'arrivée d'un enfant porteur de handicap.
En Avent avec l’OCH
Pour entrer, et rester avec vous dans l’Espérance, découvrez notre calendrier de l’Avent.
BlackFriday, Le Comptoir Religieux reverse 5% de ses bénéfices à notre fondation !
Aujourd’hui, 25 novembre 2022, jour du Black Friday, pour aller plus loin encore dans leur démarche responsable et en cette […]
Les mots comme un baume : revivez ce moment !
Le pouvoir de l'écriture sur un quotidien marqué par le handicap
L’Emploi des personnes en situation de handicap
A quand le plein emploi des personnes handicapées ?
Recrutement d’un service civique
SPOILER ALERT : En 2023, la Fondation OCH fête ses 60 ans, et on vous concocte un projet particulier 😁 […]
FACE A LA PENURIE
Si la pénurie d'énergie préoccupe les esprits, la pénurie de personnel dans le secteur des soins menace les plus fragiles
La puissance des mots
En posant les mots de la faiblesse, elles rejoignent les gens dans leur faiblesse
« J’AIME LA VIE » : la Vie, la Joie, la Toussaint
"Moi, j'ai le cerveau en forme de joie"
RECRUTEMENT : Rédacteur en chef de la revue Ombres & Lumière
 (H/F) – Plein temps ; possibilité 4/5ème. Poste basé à Paris 15e, à pourvoir avant le 1er janvier 2023. Si vous […]
Les mots comme un baume
Conférence rencontre avec Marie-Amélie Saunier et Cécile Gandon Deux auteures face au handicap Mercredi 9 novembre à 20h Marie-Amélie Saunier […]
Des lapins, cochons d’Inde et gallinacées à l’école du Sacré Cœur de Hautmont
La Fondation OCH a financé l’intervention d’une association de médiation animale au sein de l’école du Sacré Cœur à Hautmont […]
Retour en images de la Rando des pères 2022
80 pères d’une personne malade ou handicapée se sont retrouvés le samedi 08 octobre dans 08 départements de France : […]
LES GRANDS-PARENTS
"Le ciel m'est tombé sur la tête, ma fille attend un enfant handicapé"
Face au handicap, quelle créativité ?
La créativité peut dépasser le handicap
Et après moi ?
"Qui s'occupera de mon enfant handicapé ou malade, quand je ne le pourrai plus?"
Tous en Ciel démarre le 11 octobre
Un parcours pour se préparer à la Toussaint et en récolter les fruits.
Vie affective et sexuelle de son enfant : première session le 11 octobre
Le 11 octobre 2022 démarre une session (en visio ou en présentiel) de formation pour les parents visant à accompagner […]
Soin de la nature, soin des hommes
Honorer et regarder nos aînés devenus fragiles, comme cet arbre qui vieillit dignement et qui glorifie la nature par sa présence.
Paternité et fragilité
Comment les pères vivent-ils le handicap de leurs enfants ?
Accompagner la vie affective et sexuelle de son enfant
Comment accompagner notre enfant handicapé dans sa vie affective et sexuelle ?
Entrer dans la vie étudiante
2% des étudiants sont porteurs d'un handicap ou de troubles psychiques, soit un total de 40.000 étudiants.
En couple, solidaires
Jean et Léa m’ont envoyé par courriel, une photo de leur dernier week-end. Ils sont tout sourire. Et un petit […]
Conférence : maladie psychique, le chemin du rétablissement (mardi 20h35 sur KTO)
Table-ronde organisée le 6 avril dernier par la Fondation OCH, en partenariat avec le Clubhouse de Lyon et l’association Relais […]
Le défi des aidants familiaux
Une table-ronde autour du thème des aidants familiaux a eu lieu avec Agathe de Miniac, mère de cinq enfants, dont trois atteints d'une maladie rare.
Sais-tu pourquoi je saute ?
En « immersion » dans la tête de personnes autistes, ce documentaire hors du commun balaie les préjugés et invite à la rencontre. […]

Partager