Mon père a eu un accident

Aliette : Depuis le grave accident de moto de mon père avec qui je vivais seule, je suis dépassée par tout ce que j’ai à gérer et c’est dur !

La vie de votre père a basculé et de fait la vôtre aussi. Il n’est sans doute pas facile de voir son père blessé, fragilisé, diminué. En tout premier lieu, vous êtes probablement traversée par de nombreuses émotions à « gérer » : colère devant cet accident, peur de l’avenir, tristesse pour ce qui n’est plus… Osez-vous les laisser s’exprimer ? Pouvez-vous en parler avec quelqu’un de bienveillant, une amie, un professionnel qui saurait vous aider à les décrypter et les surmonter ?

Votre relation père-fille est en quelque sorte inversée : vous voilà désormais dans un rôle d’aidant et de soutien que vous n’avez pas choisi et qui est lourd à assumer. Vous pouvez vous sentir submergée par tout ce qui est à faire. Cela est bien compréhensible.

Votre relation père-fille est en quelque sorte inversée : vous voilà désormais dans un rôle d’aidant que vous n’avez pas choisi et qui est lourd à assumer.

Y a-t-il des personnes autour de vous qui pourraient vous aider concrètement (démarche administrative par exemple) ? Auxquelles vous oseriez demander un service ? Auprès de qui vous pourriez vous poser ou avec lesquelles vous vous accorderiez un break ? Ou encore une personne qui vous aiderait à prioriser ?

Il existe aussi des associations de professionnels qui offrent des lieux d’échange et de soutien.
Par exemple « Avec nos proches », « Aidant attitude », « Association Française des aidants » « Reliances »… N’hésitez pas à vous rapprocher de l’une d’elles. Si cela est possible ne restez pas seule avec tout ce qui vous envahit. 

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous appeler, nous sommes à votre disposition pour en parler ou pour réfléchir ensemble.

Partager