Trop d’enfants handicapés placés à tort

l'aide sociale pour les enfants handicapés
©pixabay

« 30% des gamins de l’aide sociale à l’enfance sont porteurs d’un handicap ». C’est Adrien Taquet, secrétaire d’Etat chargé de la protection de l’enfance, qui s’exprimait ainsi sur la chaine « Public Sénat » le 13 février dernier. Or, l’ASE, aide sociale à l’enfance, ne devrait pas concerner le handicap. Elle concerne des familles qui ont des difficultés qui risquent de compromettre gravement l’équilibre de leurs enfants. On peut donc s’étonner que tant d’enfants handicapés, -un tiers, c’est énorme !- soient ainsi pris en charge par l’ASE, et non par les dispositifs médico-sociaux ajustés à leur handicap.

Les raisons sont multiples selon le secrétaire d’état : la survenue du handicap est plus fréquente dans les milieux défavorisés ; le manque de place en établissements spécialisés conduit parfois à des situations de détresse; et pire, certains parents sont suspectés à tort de ne pas s’occuper correctement de leur enfant handicapé. Ils font alors l’objet d’une information préoccupante, qui déclenche les mesures de protection par l’ASE.

Ca avait été le cas de Rachel, dont la situation avait défrayé les médias et mobilisé deux ministres en sa faveur entre 2015 et 2019. Cette maman de trois enfants avait fait l’objet de trois décisions de justice successives, avec à chaque fois des mesures de placement de ses enfants – on la pensait incapable, et même qu’elle était la cause des difficultés de ses enfants, jusqu’à ce que qu’ils soient finalement reconnus autistes… Rachel, avec ses pauvres moyens, mais de toutes ses forces, se battait pour qu’ils soient bien diagnostiqués et correctement accompagnés. Mais ce n’était hélas pas la compétence de la protection de l’enfance à qui étaient confiés ces enfants, ça aurait été celle des Maison Départementales des personnes handicapées.

« Ces enfants doublement vulnérables devraient bénéficier d’une double attention et d’une double protection » avait noté la défenseure des enfants, dans un rapport en 2015. Et c’est l’inverse qui se produit. « Quand vous êtes au croisement de deux politiques publics – explique Adrien Taquet – vous tombez dans le trou entre les deux » Et notre ministre de lancer un plan d’action pour que ce trou soit enfin comblé, dans l’intérêt de ces enfants – ils sont quand même plus de 70 000 en France ! – et de leurs parents, qui parfois, comme Rachel, resteront marqués à vie par l’épreuve de cette maltraitance institutionnelle.

Philippe de Lachapelle sur Radio Notre Dame

Ces propositions pourraient vous intéresser

Tous en Ciel démarre le 11 octobre
Un parcours pour se préparer à la Toussaint et en récolter les fruits.
BlackFriday, Le Comptoir Religieux reverse 5% de ses bénéfices à notre fondation !
Aujourd’hui, 25 novembre 2022, jour du Black Friday, pour aller plus loin encore dans leur démarche responsable et en cette […]
Les mots comme un baume : revivez ce moment !
Le pouvoir de l'écriture sur un quotidien marqué par le handicap
Voile, sport et fragilité
La route du Rhum a permis aux mondes de la voile et du handicap de se retrouver.
L’Emploi des personnes en situation de handicap
A quand le plein emploi des personnes handicapées ?
Recrutement d’un service civique
SPOILER ALERT : En 2023, la Fondation OCH fête ses 60 ans, et on vous concocte un projet particulier 😁 […]
FACE A LA PENURIE
Si la pénurie d'énergie préoccupe les esprits, la pénurie de personnel dans le secteur des soins menace les plus fragiles
La puissance des mots
En posant les mots de la faiblesse, elles rejoignent les gens dans leur faiblesse
« J’AIME LA VIE » : la Vie, la Joie, la Toussaint
"Moi, j'ai le cerveau en forme de joie"
RECRUTEMENT : Rédacteur en chef de la revue Ombres & Lumière
 (H/F) – Plein temps ; possibilité 4/5ème. Poste basé à Paris 15e, à pourvoir avant le 1er janvier 2023. Si vous […]
Les mots comme un baume
Conférence rencontre avec Marie-Amélie Saunier et Cécile Gandon Deux auteures face au handicap Mercredi 9 novembre à 20h Marie-Amélie Saunier […]
Des lapins, cochons d’Inde et gallinacées à l’école du Sacré Cœur de Hautmont
La Fondation OCH a financé l’intervention d’une association de médiation animale au sein de l’école du Sacré Cœur à Hautmont […]
Retour en images de la Rando des pères 2022
80 pères d’une personne malade ou handicapée se sont retrouvés le samedi 08 octobre dans 08 départements de France : […]
LES GRANDS-PARENTS
"Le ciel m'est tombé sur la tête, ma fille attend un enfant handicapé"
Face au handicap, quelle créativité ?
La créativité peut dépasser le handicap
Et après moi ?
"Qui s'occupera de mon enfant handicapé ou malade, quand je ne le pourrai plus?"
Vie affective et sexuelle de son enfant : première session le 11 octobre
Le 11 octobre 2022 démarre une session (en visio ou en présentiel) de formation pour les parents visant à accompagner […]
Soin de la nature, soin des hommes
Honorer et regarder nos aînés devenus fragiles, comme cet arbre qui vieillit dignement et qui glorifie la nature par sa présence.
Paternité et fragilité
Comment les pères vivent-ils le handicap de leurs enfants ?
Accompagner la vie affective et sexuelle de son enfant
Comment accompagner notre enfant handicapé dans sa vie affective et sexuelle ?
Entrer dans la vie étudiante
2% des étudiants sont porteurs d'un handicap ou de troubles psychiques, soit un total de 40.000 étudiants.
En couple, solidaires
Jean et Léa m’ont envoyé par courriel, une photo de leur dernier week-end. Ils sont tout sourire. Et un petit […]
Conférence : maladie psychique, le chemin du rétablissement (mardi 20h35 sur KTO)
Table-ronde organisée le 6 avril dernier par la Fondation OCH, en partenariat avec le Clubhouse de Lyon et l’association Relais […]
Accepter ma fatigabilité
À une amie sourde, non-parisienne, venue dormir chez moi un dimanche soir, j’ai posé une question qui me taraudait : […]
Vivre sans souvenirs
Ce documentaire suit le quotidien de Daniel, un homme qui a perdu toute mémoire immédiate suite à un accident de […]

Partager