Ma soeur trisomique rêve d’une vie à deux

© Istock / FG Trade
Portrait de deux soeurs

Marine : Ma sœur trisomique ne cesse de me parler de son amoureux virtuel qui porte le même prénom que mon fiancé. Je sens qu’elle voudrait la même vie que moi. Comment l’aider sans casser son rêve ?

Être aimée, aimer répond à un besoin vital pour chacun d’entre nous. Votre sœur a certainement cette soif d’être choisie et d’aimer. En observant votre bonheur, les éventuels préparatifs d’un mariage, elle peut se projeter dans une vie à deux. 
Je vous connais bien peu pour oser une réponse ajustée à votre situation alors, je vous propose quelques pistes de réflexion qui touchent aux relations amoureuses, aux compétences relationnelles de votre sœur et sa vie d’adulte.

Reconnaitre sa capacité à vivre d’authentiques relations amicales et/ou amoureuses est une première aide. A contrario, nier cette soif et ses compétences réelles parce que son manque d’autonomie ne lui permet pas d’avoir une vie de couple similaire à la vôtre ne serait pas respectueux de sa personne humaine. Elle a besoin de rencontrer des personnes qui ont confiance en ses capacités à vivre des relations fécondes.

Reconnaitre aussi ses potentiels manques. Peut-être sent-elle que la façon dont vous construisez votre vie est difficilement accessible pour elle. L’insatisfaction, la frustration peuvent la traverser. Accompagner ces dimensions me semble important. Avec un professionnel ou des personnes de confiance, elle peut effectuer ce travail d’acceptation. La frustration fait partie de nos vies.

En se projetant dans une vie amoureuse, votre sœur signifie peut-être qu’elle a besoin d’être reconnue comme adulte. N’hésitez pas à le matérialiser : Par exemple en faisant une belle fête lors d’un anniversaire.

Votre sœur cherche une vie relationnelle riche mais qui ne ressemblera pas forcément à votre conception de la vie.
Ne cherchez pas à la protéger…

La vie amoureuse est très concrète, vous pouvez l’inviter à parler de ses ami(e)s, de ce qu’elle aimerait partager comme activités si elle avait un amoureux, pour rester dans le concret de la vie, pour l’aider à différencier son désir et son projet. Parler de ces sujets avec elle est une belle occasion pour toutes les deux d’apprendre à mieux vous connaitre et de développer une relation de confiance. Vous serez peut-être surprise de ce que votre sœur vous fera découvrir. Lorsque nous sommes proches de personnes handicapées, nous pouvons avoir tendance à nous projeter et à penser que nos besoins sont identiques. Votre sœur cherche une vie relationnelle riche mais qui ne ressemblera pas forcément à votre conception de la vie.
Ne cherchez pas à la protéger. Ses moyens d’expression singuliers peuvent lui permettre des relations familiales, sociales et spirituelles épanouissantes.

Partager