Toujours plus d’efforts ?

Homme en béquille sur un chemin forestier
© Adobe Stock

Paul : En temps de carême, l’Eglise invite à toujours plus d’efforts mais mon handicap m’en impose toute l’année …

En temps de carême, l’Eglise nous invite à toujours plus d’efforts, m’écrivez-vous. Je vous dis tout de suite et en toute amitié que cette expression ne me plaît pas du tout. Est-elle de vous ? L’avez-vous lue ou entendue quelque part ? Avez-vous l’impression que c’est le contenu de certaines homélies, discours ou articles ? C’est possible mais peu importe, pour moi cette expression est ambiguë. Je vais essayer de vous dire pourquoi. 

Le carême est un temps que l’Eglise nous propose pour mieux nous tourner vers Dieu (conversion), mieux nous laisser aimer par lui afin que son amour nous transforme. L’amour de Dieu pour nous est premier. Il s’agit avant tout de l’accueillir. En clair: pendant le carême c’est d’abord Dieu qui fait quelque chose pour nous. Ça ne veut pas dire que nous n’avons rien à faire mais nos renoncements, nos partages, nos jeûnes, nos prières, nos sacrifices etc…, tout cela ne sont que nos manières humaines de dire à Dieu que nous l’aimons et que nous voulons aimer notre prochain. Ce ne sont pas toutes ces démarches qui nous sauvent ou nous obtiennent la grâce de Dieu à tel point que plus nous ferions de démarches plus nous obtiendrions de grâces. Ce qui compte ce n’est ni la quantité ni la dureté de ces démarches mais l’amour. Vous comprenez pourquoi je n’aime pas le mot efforts pour parler de ces démarches car il suppose trop que c’est nous qui, à la force du poignet, ferions un bon carême.

L’amour de Dieu pour nous est premier.
Il s’agit avant tout de l’accueillir…

Chacun choisit comment il veut vivre ces quarante jours qui nous préparent à Pâques. Je ne sais pas en quoi consiste votre handicap mais je pense que si vous dites souvent à Dieu que vous croyez en son amour et que vous voulez en vivre pour les autres, votre cœur sera toujours tourné vers lui et sa grâce ne vous manquera pas dans la vie quotidienne. Mais finalement c’est à vous et à vous seule, de choisir les moyens qui peuvent vous aider à vivre le carême comme un temps favorable.

Je termine en vous partageant ce que je dis souvent pour rappeler que pendant le carême c’est l’amour qui doit compter en tout. Il est courant d’entendre dire que pendant le carême il faut se priver de chocolat. Pourquoi pas ? Cependant si je vois une personne qui a décidé de se priver de chocolat mais qui est tellement dévouée qu’elle en devient fatiguée puis irascible et inabordable, je lui dis : «mangez beaucoup de chocolat pendant votre carême. C’est plein de magnésium, ça vous aidera à être moins fatiguée et plus détendue, finalement à mieux aimer votre prochain. Relisez le chapitre 13 de la première lettre de saint Paul aux Corinthiens! »

Belle route vers Pâques, Paul !

Père Gérard
Mars 2021

Ces propositions pourraient vous intéresser

« C’est quand je suis faible que je suis fort » – Un autre regard sur le Handicap
A l’occasion de la journée internationale du handicap (le 3 décembre prochain), Virginie et Pascale nous témoignent toutes les deux […]
UN TRESOR A PARTAGER
Plus de 3000 pèlerins venus de toute la France et la Belgique se sont retrouvés à Lourdes.
En Avent avec l’OCH
Pour entrer, et rester avec vous dans l’Espérance, découvrez notre calendrier de l’Avent.
Merci pour votre générosité !
MERCI pour votre générosité et votre soutien depuis bientôt 60 ans !
Papa, mon handicap et moi
Un spectacle musical de Maxime Pawlak, qui retrace l'itinéraire d'une famille face à l'arrivée d'un enfant porteur de handicap.
BlackFriday, Le Comptoir Religieux reverse 5% de ses bénéfices à notre fondation !
Aujourd’hui, 25 novembre 2022, jour du Black Friday, pour aller plus loin encore dans leur démarche responsable et en cette […]
Les mots comme un baume : revivez ce moment !
Le pouvoir de l'écriture sur un quotidien marqué par le handicap
Voile, sport et fragilité
La route du Rhum a permis aux mondes de la voile et du handicap de se retrouver.
L’Emploi des personnes en situation de handicap
A quand le plein emploi des personnes handicapées ?
Recrutement d’un service civique
SPOILER ALERT : En 2023, la Fondation OCH fête ses 60 ans, et on vous concocte un projet particulier 😁 […]
FACE A LA PENURIE
Si la pénurie d'énergie préoccupe les esprits, la pénurie de personnel dans le secteur des soins menace les plus fragiles
La puissance des mots
En posant les mots de la faiblesse, elles rejoignent les gens dans leur faiblesse
« J’AIME LA VIE » : la Vie, la Joie, la Toussaint
"Moi, j'ai le cerveau en forme de joie"
RECRUTEMENT : Rédacteur en chef de la revue Ombres & Lumière
 (H/F) – Plein temps ; possibilité 4/5ème. Poste basé à Paris 15e, à pourvoir avant le 1er janvier 2023. Si vous […]
Les mots comme un baume
Conférence rencontre avec Marie-Amélie Saunier et Cécile Gandon Deux auteures face au handicap Mercredi 9 novembre à 20h Marie-Amélie Saunier […]
Des lapins, cochons d’Inde et gallinacées à l’école du Sacré Cœur de Hautmont
La Fondation OCH a financé l’intervention d’une association de médiation animale au sein de l’école du Sacré Cœur à Hautmont […]
Retour en images de la Rando des pères 2022
80 pères d’une personne malade ou handicapée se sont retrouvés le samedi 08 octobre dans 08 départements de France : […]
LES GRANDS-PARENTS
"Le ciel m'est tombé sur la tête, ma fille attend un enfant handicapé"
Face au handicap, quelle créativité ?
La créativité peut dépasser le handicap
Et après moi ?
"Qui s'occupera de mon enfant handicapé ou malade, quand je ne le pourrai plus?"
Tous en Ciel démarre le 11 octobre
Un parcours pour se préparer à la Toussaint et en récolter les fruits.
Vie affective et sexuelle de son enfant : première session le 11 octobre
Le 11 octobre 2022 démarre une session (en visio ou en présentiel) de formation pour les parents visant à accompagner […]
Soin de la nature, soin des hommes
Honorer et regarder nos aînés devenus fragiles, comme cet arbre qui vieillit dignement et qui glorifie la nature par sa présence.
Paternité et fragilité
Comment les pères vivent-ils le handicap de leurs enfants ?
Accompagner la vie affective et sexuelle de son enfant
Comment accompagner notre enfant handicapé dans sa vie affective et sexuelle ?
Entrer dans la vie étudiante
2% des étudiants sont porteurs d'un handicap ou de troubles psychiques, soit un total de 40.000 étudiants.
En couple, solidaires
Jean et Léa m’ont envoyé par courriel, une photo de leur dernier week-end. Ils sont tout sourire. Et un petit […]
Conférence : maladie psychique, le chemin du rétablissement (mardi 20h35 sur KTO)
Table-ronde organisée le 6 avril dernier par la Fondation OCH, en partenariat avec le Clubhouse de Lyon et l’association Relais […]
Prendre soin de son apparence
Les personnes avec un handicap souffrent fréquemment du regard des autres du fait de leur handicap. Prendre soin de son […]
La vie incarnée
On se plaint souvent de l’omniprésence des écrans dans nos vies. Mais on oublie qu’ils sont une bouée de secours […]
Accompagnez une personne en situation de handicap à Paray-le-Monial !
L'OCH vous propose de participer à une « session pour tous », avec ou sans handicap, à Paray-le-Monial, en tant qu'accompagnateur.

Partager